Vous avez sans doute déjà remarqué l’utilisation des cadres photos (picture frame overlay) sur des profils Facebook que certains utilisent pour soutenir leurs équipes de foot favorites, un événement quelconque, bref, presque tout le monde a au moins une fois cadré sa photo de profile avec un décor quelconque.

picture frame

Dans ce billet, je vous propose de savoir comment utiliser et créer son cadre ou décor de photo profile Facebook personnalisé que d’autres utilisateurs Facebook peuvent utiliser.

Comment utiliser un décor dans sa photo de profil Facebook

Une explication rapide pour ceux qui cette fonctionnalité leurs paraissent nouveau, l’utilisation de cadre Facebook peut se faire de deux manière :

  • En vous rendant dans ce lien et choisissant votre décor préféré ou chercher celui ci
    picture frame facebook
  • Ou bien sûr quand l’un de vos amis utilise déjà un cadre de photo, un bouton “Utiliser ce décor” vous est proposé pour essayer ce même cadre.
Les décors sont aussi utilisés pour cadrer les photos depuis la caméra Facebook intégré dans l’application messenger

Comment créer un décor personnalisé

Hormis le fait d’utiliser un décor créé par d’autres gents, vous pouvez aussi créer votre décor personnalisé pour que d’autres utilisateurs puissent l’utiliser. Pour cela :

  1. Il faudrait se rendre dans cette page
  2. Cliquez sur le bouton Créer un décor

Suivez le guide sur comment créer un décor en remplissant ces informations :

picture frame facebook

  1. Sélectionnez l’auteur du décore, si vous gérez par exemple une page et que vous vouliez que la page le soit, c’est l’option qu’il vous faut
  2. Importer l’image que vous voulez utiliser comme avant plan de votre décor. Vous devriez ajuster l’image selon votre préférence.
  3. Passer à l’étape suivante où vous devriez remplir certaines informations sur le décor entre autre, son nom, sa portabilité et autres.
  4. Une fois fini, votre décor sera dans quelques instants opérationnels.

picture frame décor

Au final, vous pouvez créer plusieurs décors et via la le gestionnaire de décor, vous pouvez connaitre le nombre de personne qui utilise votre décor.

Vous avez décidé de devenir un bourré qui rêve tout le temps, misogyne, quoi d’autres ? programmeur, parfait, comme dans la plus part de métier, le début demande à ce qu’on soit passif, être à l’écoute de ceux qui ont plus d’expérience et chercher à mieux évoluer.
En fait, dans la programmation, le vrai problème que rencontre les programmeurs, ce n’est généralement pas algorithmique c’est-à-dire, le problème du projet à résoudre, mais c’est l’organisation générale qui affecte le projet et donc, rend ainsi difficile la résolution de problème du projet. Partant de la structure du projet au développeur, sans une strict rigueur, on reste faucher sur la résolution de problème du problème de problème du projet au lieu de résoudre directement le problème du projet.
Étant que développeur, la manière de coder influence fortement la résolution du problème à long terme. Que cela soit un projet où vous coder seul ou en équipe, certaines bonnes pratiques aident à rester focus sur le projet et celles-là devraient devenir une routine.
Dans cet article, je veux partager avec vous une habitude étant que développeur que vous devriez adopter tant dans un projet solo que collectif pour coder proprement et efficacement.

Le meilleur code source est celui qui en même temps résout le problème et est facile à comprendre.

 

le développeur n’est pas seulement une personne qui écrit du code pour une machine, mais c’est aussi un auteur qui écrit du code que les autres doivent pouvoir relire et comprendre

Robert C. Martin dans Coder proprement (2013)

Les commentaires

Si ce n’était pas la première notion après << Hello world >> que vous avez apprise quand vous appreniez votre langage de programmation préféré, c’est sans doute parmi le 5 d’entre-elle. Avec un projet encore petit, on peut sans doute se passer des commentaires. Mais dès que vous commencez à atteindre 500 à 1000 ligne de code, les commentaires deviennent indispensable tant pour l’équipe que pour soit même.
Mais ce qui est malheureux est qu’au début, on a tendance à faire des projets assez petits que l’habitude de ne pas commenter devient principale. Peu importe le projet, ayez toujours l’habitude de commenter votre code, que cela soit systématique.
Vous n’avez pas besoin de faire des paragraphes dans un commentaire du code source, cela est dédié à la documentation. Un commentaire de code source doit être bref, concis et explicite. L’usage de celui ci est de dire à celui qui le lit sa raison d’être, donner une idée de ce qu’à voulu dire l’auteur.

Nomenclature des identifications

Un identificateur est un mot choisi par le programmeur pour représenter une donnée quelconque. C’est le cas de variable, constant, classe, argument, fonction ou procédure. Implicite que cela pourrait être, juste la bonne nomenclature de ses identificateurs peut rendre votre code assez claire pour quiconque le lira.

Style typographique

Il faut toujours chercher à avoir une logique ou convention unique de nommer vos identifiants ou une catégorie d’identifiant. Logiquement, la convention de nomenclature des identifiants est à la charge du maitre d’œuvre ou le chef du projet lors de l’écriture de la spécification technique du projet mais étant que développeur, vous devriez avoir aussi votre manière homogène ou convention personnelle de nommer vos identificateurs. Certains préfèrent camelCase , d’autres c’est le snack_case.

Un nom sémantique de l’identificateur

Un identificateur représente une donnée, un identificateur bien choisi devrait directement refléter la donnée qu’elle doit contenir au regard de celui qui lit votre code. Vous ne devriez pas abréger vos identificateurs. Je ne sais pas pourquoi une variable qui doit contenir les données d’un utilisateur devrait être nommée seulement ‘u‘ ou ‘a‘. Ce qu’il faut savoir par les noms des identifiants :

  • Donner un nom sensé, qui permet à quelqu’un de déduire facilement ce que contiendra la variable
  • Respecter la cardinalité de la variable. Ex: Une variable qui contiendra qu’un seul utilisateur peut être nommée ‘user’ et celle qui contiendra une collection d’utilisateur peut être nommée ‘users’.
  • Pour les fonctions ou méthodes, donner toujours le nom de la fonction, l’opération ou l’action qu’elle effectue.

Utilisation d’un logiciel de gestion de version

Qu’il soit un travail collectif ou individuel, l’utilisation d’un logiciel de gestion de version dans son projet est une bonne habitude qu’un développeur doit adopter. Il y a Git qui est assez utilisé mais comme c’est une question de préférence, certains préfèrent d’autres que celui ci comme SubVersion (SVN)

Enfin, les bonnes habitudes, on les développe souvent soit même sur base d’expérience, mais en générale, il faut toujours éviter de se répéter.

Un émulateur Android est utilisé pour diverses raisons, sur ce, je vous présente le meilleur émulateur du moment, Bluestacks 3. J’étais jusque-là fan de l’émulateur Android Memu mais ce dernier bouffe en mémoire et si vous n’avez pas un ordinateur puissant, vous remarquerez petit à petit qu’il va ramer. J’ai pris le soin de tester Bluestacks 3 et je vous assure que je suis éblouit par sa fluidité, je n’ai pas senti une seule fois mon ordinateur ramer comme c’était le cas avec certains émulateurs. D’ailleurs, vous verrez sur le site de l’éditeur des comparatifs avec les autres émulateurs. C’est ici.BlueStacks-3

C’est quoi un émulateur Android et pourquoi l’utiliser

A vrai dire, je me sens un peu stupide d’expliquer cela, mais quoi de bon que d’expliciter un peu la chose et y ajouter ma sauce. Un émulateur Android est un logiciel qui peut émuler ou exécuter le système d’exploitation Android sur votre ordinateur de bureau ou portable pour les utilisateurs qui veulent utiliser Android ou pour les développeurs. L’émulateur Android est généralement utilisé pour déployer des applications développées dans votre IDE sans l’installer dans un périphérique. Les émulateurs Android tels que Bluestacks peuvent exécuter des applications Android dans lesquelles les émulateurs comme AVD et Genymotion sont utilisés pour émuler un système d’exploitation complet. Il y a diverses raisons qui vous pousseront à vouloir utiliser un émulateur Android. Moi par exemple, c’est pour tester des applications avant de les installer sur mon smartphone et parfois bidouiller un peu. C’est encore plus intéressant si vous êtes un Gamer.

Pourquoi utiliser Bluestacks 3

La nouvelle version apporte des nouvelles fonctions comme par exemple la fonction multi-instance qui permet d’ouvrir plusieurs jeux et applications en même temps, le moteur de jeu BlueStacks 3 s’ajuste automatiquement à l’ordinateur que vous utilisez. Vous obtiendrez les meilleurs paramètres pour les performances de vos jeux afin qu’ils soient lisses et rapides. Aucun autre émulateur Android ne peut le faire. Notons aussi la rapidité d’exécution, en aucun moment vous sentirez votre ordinateur tousser ou même une application planter, en moins que vous ayez une machine à galette à la place d’un ordinateur.

Télécharger Bluestacks 3

Comme coutume dans certains cas, vous retrouverez le logiciel sur le site de l’éditeur lui-même. Vous trouverez la dernière version de Bluestacks ici.