WordPress est sans nul doute le CMS le plus utilisé actuellement. il gagne ce marché surtout pour sa facilité, sa flexibilité et surtout la possibilité de faire son développement localement.

Voici dans cet article comment installer wordpress de manière professionnelle en locale

Installation du serveur web

On va se servir de Apache, Php et MySQL et pour se simplifier la tâche en tous et pour tout, nous allons utiliser un All in One. Je préfère Xamp mais vous pouvez utiliser wamp ou EasyPHP

  1. Télécharger et installer Xamp

Configuration du serveur web

Création de projet

De manière professionnelle, on aura tendance à travailler sur plusieurs projets. Et donc, créons un dossier pour ce projet aussi.

  1. Aller dans C:\xampp\htdocs
  2. Et créer un répertoire avec le nom de votre projet. C:\xampp\htdocs\monprojet

Configuration système

L’environnement local doit chercher à tout pris se ressembler à celui de la production pour éviter les complications lors du déploiement. Nous allons enregistrer un nom de domaine locale correspondant au nom de domaine de production. bref, on évite à tout pris une adresse comme  http://localhost/monprojet. au lieu de ça, avoir un vrai url comme http://monprojet.com mais sans avoir besoin d’internet.

Pour cela :

    1. Copier le fichier C:\windows\system32\drivers\etc\hosts dans votre bureau
    2. Ouvrir le fichier hosts du bureau et ajouter à la fin à la ligne

      Où monprojet.com est à remplacer avec le nom de domaine de votre site en production
    3. Recopier le fichier modifié dans C:\windows\system32\drivers\etc\hosts

Apache

Après avoir développé un site wordpress localement, le plus dure revient à le rendre disponible en ligne. ça demande tant de configuration telle que :

  • Désactiver les plugins
  • Exporter la base de données locale
  • Modifier les urls pour l’adapter au nom de domaine

Bref, il y possibilité d’éviter tout ça dès l’installation locale de wordpress. Pour cela nous allons utiliser les hôtes virtuels d’apache.

  1. Avec Xampp, Ouvrir le fichier C:\xampp\apache\conf\extra\httpd-vhosts.conf
  2. Ajouter ces lignes à la fin

    Cela permet de configurer le serveur pour qu’il puisse, quand on essaye de se connecter sur le site avec nomdedomaine.com, amorcer directement les fichiers qui se trouvent dans le dossier C:\xampp\htdocs\monprojet comme localhost le fait avec C:\xampp\htdocs
    Rappel : Remplacer donc monprojet.com par le nom de domaine de votre site quand il sera en ligne
  3. Redémarrer le serveur web ou arrêter puis relancer celui ci

Téléchargement et installation WordPress en local

Création de la base de données

Pour créer la base de données, nous allons nous servir de Phpmyadmin. Depuis votre navigateur, si vous utilisez comme moi xampp, allez dans http://localhost/phpmyadmin

creation-bsae-données-wordpress

  1. Cliquez dans base de données
  2. Taper le nom de la base de données, généralement on tape le nom du projet comme étant le nom de la base de données
  3. Cliquez sur “créer” pour créer la base de données

Installation WordPress

Rendez-vous dans cette adresse et téléchargez la dernière version de WordPress et :

  1. Décompressez-le
  2. Placez les fichiers extraits dans le répertoire C\xampp\htdocs\monprojet. Faites en sorte que les fichiers et dossiers (wp-content, wp-includes, wp-admin…) soient directement dans le dossier monprojet et non dans le projet wordpress.
  3. Visitez directement http://monprojet.com (à remplacer à ce que vous avez mis dans le fichier hosts) et cliquez sur “C’est parti !”
  4. Complétez les informations en adaptant avec l’image ci-dessous et cliquez sur “Valider”. le nom de la base de données est la base de données que vous avez créée, l’identifiant, c’est l’identifiant du serveur de la base de données, par défaut c’est root et le mot de passe par défaut c’est vide !
    wordpress-local
  5. Dans la page suivante, cliquer sur “lancer l’installation”. WordPress procédera à la création des tables et configuration des paramètres par défaut !
  6. Et dans cette étape, configurez votre site et après vous n’avez qu’à cliquer sur “Installer wordpress”

wordpress local

Félicitation ! Vous venez professionnellement d’installer WordPress localement ! Il ne vous reste plus qu’à vous connecter http://monprojet.com/wp-admin dans votre tableau de bord dans  avec les identifiants que vous venez de choisir ci-dessus.

Conclusion

Très subtile ce qu’on a fait de spécial, mais en réalité, Installer WordPress de cette manière vous fait gagner un gain quand vous voudriez déployer le site ! Vous n’auriez qu”à utiliser votre client ftp et envoyez les fichiers du site chez votre hébergeur et importer la base de données telle qu’elle est localement chez votre hébergeur sans travail additionnel !

Ces derniers les applications web ou mobile ont tendance à gérer les utilisateurs peu importe leurs objectifs. gérer les utilisateurs impliquent à ce qu’on aie une base de données (MySQL, PostgreSQL, Oracle, etc…), hormis une base de données, il faut programmer chaque fonctionnalité des utilisateurs. l’inscription, la connexion etc… déjà c’est fatiguant tout ça ! Je vous montre comment connecter vos utilisateurs sans pour sans besoin de vous taper la gueule, Inscrire et connecter vos utilisateurs sans mot de passe juste avec un numéro de téléphone

Account Kit est un outil développé par Facebook qui va vous permettre d’ inscrire et d’identifier rapidement vos utilisateurs à partir de leurs numéro de téléphone ou leurs adresse email. Son champ d’action est immense vu qu’il peut être utilisé avec les applications Web, les applications mobile s(Android, IOS).

Comment fonctionne Account Kit

Votre utilisateur arrive dans la partie de votre site web ou application mobile qui requière une authentification, vous mettez un formulaire où il n’aura qu’à taper son numéro de téléphone ou son adresse email. Après validation, il va recevoir un sms avec le numéro de validation qu’on peut considérer comme étant le mot de passe.  Une fois qu’il entre le numéro de validation dans son le champ de validation, l’utilisateur est automatiquement connecté. A savoir qu’avec les smartphones, la validation se fait automatiquement.

Pour savoir comment implémenté une application en se servant de Account Kit, la documentation de Account Kit est très bien faite pour vous aider, en plus il y a une version française

L’un des sites que tu visites te plaie ou une fonctionnalité se trouvant dans ce site te donne les charmes, et étant que webmaster, tu aimerais aussi reproduire cette même fonctionnalité ou par curiosité savoir la boite noire de la fonctionnalité ou bien encore connaître juste les technologies utilisées par ce site Web ? On est tous tombé dans ce genre des situations.

Découvrir les technologies utilisées dans la partie front du site (librairies, framework javascript) sembleraient être encore plus facile quand on sait se servir des outils de débogages que les navigateurs intègres mais les technologies backend (PHP, JAVA, PYTHON…) sont floues car leurs exécutions se font coté serveur qu’on a pas accès.

Découvrez ces outils que j’utilise fréquemment et que j’ai jugé mauvais de ne pas  promouvoir ceux ci à la porté de ceux qui ne le connaissent pas. Ces outils peuvent vous aider à :

  • Savoir le langage de programmation utilisé pour coder un site Web
  • Savoir le framework utilisé pour coder un site
  • Savoir le Système de gestion de contenu (CMS) utilisé pour développer un site Web
  • Savoir la régie publicitaire utilisée par un site web
  • Savoir l’hébergeur d’un site Web

Builtwith

Builtwith.com est un service qui fournis toutes les technologies utilisées par un site web. C’est mon outil préféré; il est disponible en version web (site web) et dispose aussi d’une extension compatible avec Chrome et Firefox.

Builtwith site web

La version web de builtwith est très simple d’utilisation. Il suffit juste d’insérer dans la barre d’adresse le site web que vous voulez savoir ses technologies et builtwith ferra l’affaire.

 

Builtwith extension et outils

Il existe aussi tant d’autres supports où Builtwith peut être exécutés tel que les extensions Firefox, Google chrome, Safarie, etc…

Wappalyzer

Webppalyzer est une extension (add-on ou plugin) disponible dans Chrome et Firefox, qui, permet de dévoiler les technologies utilisées par un site web.

technologies-site-web

Ça montre bien que le site eduquepsp.cd est conçu avec le CMS Joomla et le serveur web de son hébergeur est Nginx.

C’est vraiment très pratique ces outils et je vous conseille de les en utiliser autant que vous le pouvez et surtout de ne surtout pas oublier de partager cet article avec vos proches comme je le fais avec vous.

Un informaticien de nature est une personne très très fainéante. Nous cherchons à se faciliter la tâche qu’un jours, j’en suis fortement persuadé qu’on ferra à ce qu’un bot (créé), fasse notre quotidien à notre place. (se mettre debout, manger, se soulager, draguer une meuf).

WordPress, un système de gestion de contenu utilisé par plusieurs sites web (y compris ce blog), permet de créer facilement et rapidement des sites web. Avec son système extensible, tout le monde en sachant programmer peut ajouter ses propres fonctionnalités (extension) qu’on appelle “plugins“..

Pour ceux qui créent déjà leurs sites web avec WordPress, ils savent que les plugins et thèmes ont besoin d’être mise à jours et savent aussi que c’est un “sale job”, le faire manuellement et surtout que de fois on reste pas figé à attendre qu’une mise à jour soit disponible pour le faire directement. Dans cet article, je vous montre comment ne plus s’inquiéter de ça et activer pour une fois, et laissez que toutes les mise à jours se fassent automatiques .

Activer les mise à jours automatique pour les thèmes

Il est très simple de dire à wordpress de mettre automatiquement les thèmes à jours une fois que les mise à jours sont disponibles. Pour activer cette fonctionnalité, il suffit simplement d’ouvrir le fichier functions.php de votre thème dans wp-content/themes/votretheme et d’ajouter cette ligne

Activer les mise à jours automatique pour les plugins

Sachez que
Il faut vraiment bien réfléchir sur la mise à jours automatique de plugins. Parce que certaines plugins deviennent incompatible selon une version de wordpress donnée.  

De même pour les thèmes, pour les plugins, il faut ajouter dans le fichier functions.php dans votre thème

Plugins pour mettre à jours automatique les plugins

Pour ceux qui le code ne leur dit peu, sachez qu’il est aussi possible avec l’extension Jetpack  de le faire de manière intuitive, mais hormis ça, certains plugins vous facilite aussi la tâche comme

  1. Automatique plugin updates
  2. Auto update plugins

Traduire un thème WordPress était autre fois quelque chose de vraiment compliquer, pour certains bien-sûr, en passant par Poedit un éditeur de texte permettant la modification, ainsi il fallait juste compléter toutes les msgstr vide par une traduction et on pouvait enfin obtenir la traduction du thème. Elle est toujours d’actualité cette méthode, mais devient difficile à gérer, le problème étant la difficulté pour voir quels sont les chaines traduites, brouillons ou non traduites. Vous pouvez maintenant oublier Poedit, passez à l’outil Translator Toolkit de Google.

C’est quoi un fichier po ?

C’est un fichier ayant le texte Anglais d’origine et aucune information sur la langue ou les traductions. Les fichiers PO sont créés à partir des fichiers POT.

Comment traduire un fichier po avec Translator Toolkit

Traduire avec Translator Toolkit reste très pratique pour ceux-là dont la langue de shakespeare est un réel problème, puisque l’outil se contente de tout traduire à votre place, pendant ce temps, vous avez droit à une petite dégustation café. Alors, comment faire ?

  1. Vous devez vous rendre à cette adresse Google Translator Toolkit.
  2. Importer votre fichier .po en cliquant sur le bouton importer à la colonne gauche du site (pendant l’importation, vous allez devoir remplir quelques détails, regardez juste cette image ci-dessous).translator toolkit
  3. Ici, on vous demande de passer une commande pour la traduction, pas besoin, cliquez juste sur non, merci. Et on continue.translator toolkit
  4. Votre fichier est en cours pour la traduction, cliquez dessus pour accéder à la page d’édition.translator toolkit
  5. Cliquez sur le bouton terminé en bleu et un pop-up devrait s’afficher avec un message comme ceci : “Voulez-vous vraiment marquer ce document comme étant terminé ?”, cliquez sur oui.
  6. Cliquez sur l’onglet fichier puis sur télécharger. translator toolkit

Si vous êtes parvenu à télécharger votre fichier de traduction, je vous félicite. Vous allez où comme ça ? Vous devez envoyer ce fichier dans le dossier langage de votre thème WordPress, utilisez un client FTP pour le faire.